Le SIEM - Syndicat Intercommunal des Eaux des Moises
Adoucisseur, comment ça marche ?

Un adoucisseur d’eau est un appareil qui réduit la dureté de l’eau, c’est-à-dire sa concentration en calcium et en magnésium. Sa fonction principale est d’éliminer le calcaire qui, en trop grandes quantités, a comme désavantages d’entartrer les appareils électroménagers, de laisser des traces sur les surfaces lavées, de rendre la peau et les cheveux secs et d’augmenter l’utilisation des savons et des détergents. Une eau est considérée comme dure à partir de 20-25°F et au-delà. Dans tous les cas de figure, la dureté de l’eau doit être maintenue à un minima de 15°C pour éviter la corrosion du réseau de canalisations.

La pose d’un adoucisseur d’eau obéit à un certains nombres de règles et à la nécessité d’une maintenance sérieuse pour éviter tout risque, à la fois pour la santé et pour la bonne marche du réseau d’installation d’eau potable.

Comment ça marche ?

L’adoucisseur d’eau modifie les caractéristiques chimiques de l’eau. Il transforme le calcium et le magnésium contenus dans l’eau potable par du sodium (sel). Les ions de calcium et de sodium viennent se fixer sur une résine spéciale, contenue dans l’appareil qui libère alors du sodium. L’eau obtenue est adoucie mais en contrepartie enrichie en sel.

Les principaux avantages

L’eau adoucie prolonge la vie des appareils électroménagers qui ont tendance à s’entartrer surtout au-delà de 60°C. Les sujets qui ont une peau sensible sont mieux protégés contre les irritations dues à la sécheresse de la peau. L’eau adoucie limite également la quantité utilisée des produits détergents.

Attention des inconvénients demandant une vigilance accrue

Quatre grands inconvénients sont à prendre en considération lorsque l’on souhaite s’équiper d’un adoucisseur d’eau :

  • L’eau adoucie ne possède pas assez de calcium ou de magnésium pour répondre à nos besoins nutritionnels. Le consommateur devra compléter ses apports en la matière. L’eau adoucie est beaucoup plus riche en sel que l’eau du robinet non traitée, elle peut donc présenter des risques pour la santé des cardiaques, hypertendus, des femmes enceintes et des nourrissons.
  • La qualité sanitaire de l’eau adoucie, notamment l’absence de bactéries, n’est pas garantie par votre distributeur dans la mesure où elle a été traitée de manière individuelle et que ce traitement fausse les résultats des analyses. L’eau adoucie n’est d’ailleurs plus considérée comme potable. Il revient donc à chaque usager de s’assurer de ses propriétés sanitaires (mesures de laboratoire) et surtout d’éviter les sources de pollution bactérienne en veillant à une maintenance minutieuse de son appareil.
  • Une eau trop adoucie (entre 0°F et 15°F) développe des propriétés corrosives en passant dans le réseau des canalisations, où elle dissout les métaux et le calcaire et se souille. Les dégâts sur la tuyauterie peuvent être importants (fuites possibles en très peu de temps).
  • Pour fonctionner, l’adoucisseur d’eau est soumis à des cycles de régénération. Ils peuvent utiliser jusqu’à 200 litres d’eau pour nettoyer les résines de l’appareil et garantir son efficacité. En moyenne, on estime que la facture d’eau augmente de 10% avec l’installation d’un adoucisseur d’eau.

Des règles obligatoires en immeuble collectif

Il est vivement conseillé de ne brancher l’adoucisseur d’eau que sur le réseau d’eau chaude. Dans tous les cas de figure, même si l’adoucisseur est branché sur la canalisation principale d’arrivée d’eau, la loi oblige le propriétaire ou locataire habitant un immeuble collectif à avoir au moins un accès au réseau d’eau potable non traité, par appartement.

Une maintenance rigoureuse

Pour éviter la prolifération de bactéries, sources de problèmes sanitaires, qui peuvent être à l’origine d’une pollution de l’eau, l’appareil doit être minutieusement contrôlé :

  • une installation par un professionnel agréé
  • une vérification régulière de la dureté de l’eau (mesures)
  • la désinfection de l’appareil deux fois par an
  • le suivi de l’état de la résine
  • un contrôle qualité de l’eau produite
  • la révision complète de l’appareil tous les dix ans.
© 2011 SIEM | Mentions légales | Marché public | Documentation
Syndicat Intercommunal des Eaux des Moises (SIEM) - 141, rue des Entreprises – BP16 - 74550 Perrignier
Tél. : 04 50 72 40 26 - Fax : 04 50 72 40 60 - Courriel : accueil@eaux-moises.com
Une permanence est assurée 24h sur 24 par un technicien qui en cas d’urgence peut être joint au 06 86 46 06 28 ou au 04 50 72 03 81.